Module Image

La balle amérindienne

Vote utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

LA BALLE AMÉRINDIENNE


Petit jeu praticable en extérieur


3/6 ans : difficile | 6/8 ans : difficile | 8/10 ans : facile | 10/13 ans : facile | 13/16 ans : facile | 16/17 ans : facile


Proposé par emilie_fifi


Matériel :
Un terrain délimité
Une balle

Préparation :
Délimiter un terrain (si il ne l'est pas déjà )

But :
Faire un maximum de prisonniers pour être le dernier sur le terrain.

Déroulement :
Les enfants sont dispersés dans le terrain.
Lorsqu'un joueur attrape la balle, il peut faire trois pas pour tenter d'en toucher un autre.
Si il y parvient, le joueur touché sort du terrain et il ne pourra y retourner que lorsque le joueur qui l'avait touché est touché à son tour (il faut donc bien surveiller celui qui nous a provisoirement éliminé).
à€ savoir qu'un joueur est touché si la balle le touche sans avoir touché le sol avant, si il l'attrape "au vol" il est donc considéré comme touché.
Il est interdit de dribbler avec la balle pour essayer de gagner du terrain.

Fin :
Lorsqu'il ne reste plus que deux joueurs sur le terrain, un duel est organisé (les joueurs déjà sortis du terrain sont alors définitivement éliminés), le premier des deux joueurs qui touche l'autre a gagné.
On peut aussi plus simplement stopper le jeu au bout d'un temps donné (surtout si les enfants sont plutôt petits).

Variantes :
On peut autoriser ou non les enfants à continuer de se déplacer quand l'un d'entre eux a récupéré la balle.
On peut permettre, par exemple, des déplacements de faà§on spéciale : à cloche-pied, à reculons, en tournant sur soi-même, ...

Conseils :
Bien délimiter le terrain pour que les joueurs prisonniers puissent se positionner.
Bien dire aux enfants de se souvenir de qui les a touché car c'est souvent vite oublié !

 

     
Vous pouvez librement modifier et/ou partager ce document, sauf pour un usage commercial.
Votre seule obligation est de toujours indiquer la source d'origine : http://www.Les Monos.com.

Flux d'actualité