Module Image

Des colonies inégalitaires et en danger ?

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

En 2015, le ministère en charge de la jeunesse lançait le dispositif Génération Camp Colo dont les objectifs étaient décrits comme étant une "expérimentation vise au renouvellement de l’offre des organisateurs associatifs, pour davantage de mixité sociale dans les séjours, dans une démarche d’éducation populaire et de développement durable. Il s’agit de soutenir les nouvelles formes de « colos », permettant l’innovation et privilégier une démarche plus qualitative auprès des familles, des prescripteurs et des financeurs."

En juillet 2016, à la demande du ministère, des chercheurs ont rédigé un rapport d'évaluation de ce dispositif et leur constat était hélas celui d'un échec.
Ils dressent un portrait de colos qui tendent de plus en plus à renoncer à l'ambition d'une mixité et d'une rencontre sociale en leur sein, bien loin de ce qu’étaient les séjours développé avant la seconde guerre mondiale et après celle-ci, en particulier par les comités d'entreprises et associations non lucratives.

Aujourd'hui, les comité d'entreprise se désengagent, en raison de la difficulté à entretenir un patrimoine dédié aux séjours de vacances et le secteur est largement devenu "marchand", c'est-à-dire porté par la volonté de faire des bénéficies, dans une logique commerciale.
Les colos "traditionnelles" ont largement laissé la place à des séjours avec des thématiques fortes et "sensationnelles", en ciblant un public moins varié, qui a les moyens financiers d'offrir à ses enfants des séjours riches en activités onéreuses.
La mixité y a perdu beaucoup, en même temps que les "sensations fortes" s'imposaient en lieu et place des notions de rencontre, de partage et de découverte.

Bien entendu, des organismes résistent à cette course en avant vers une marchandisation des loisirs des enfants (certains CE, ou les scouts, par exemple) mais les auteurs de ce rapport dressent un tableau sombre pour l'avenir des colos, en allant jusqu'à pronostiquer leur quasi-disparition à l'horizon 2030.

Détail croustillant : le ministère de la jeunesse et des sports à refusé ce rapport, en déclarant aux auteurs "Mais vous n'avez pas compris, il faut sauver les colonies de vacances car c'est un marché".


À lire, un article qui résume ce rapport, rapidement : https://lejournal.cnrs.fr/billets/les-jolies-colonies-de-vacances-cest-fini

À découvrir, une interview de l'un des auteurs : http://www.actuel-ce.fr/content/les-colonies-de-vacances-permettent-de-moins-en-moins-la-mixite-sociale

Pour aller plus loin, le rapport : https://www.lesocialenfabrique.fr/des-separations-aux-rencontres.html (éditions "le social en fabrique" - 109 pages - 15 €)


 Cliquez ici pour en parler sur le forum !

Flux d'actualité