Module Image

Nouvelles dérogations pour diriger les gros accueils de loisirs.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

BAFDPour diriger un accueil de loisirs accueillant plus de 80 enfants et ouvert plus de 80 jours par an, le BAFD ne suffit pas.
Mais des dérogations ont toujours existé et un nouveau système vient d'être mis en place à ce sujet, en créant la notion de formation obligatoire pour les directeurs concernés.

C'est ce qu'explique un article du journal de l'animation paru le 20 mars 2017.
Concrètement, les directeurs pourront toujours accordé une dérogation aux titulaires du BAFD pour diriger ces gros accueils de loisirs.
Mais là où auparavant (depuis décembre 2013) il fallait justifier d'une difficulté manifeste de recrutement pour obtenir une dérogation de 3 ans maximum, il faut désormais que les employeurs concernés s'engagent à inscrire leurs directeurs dans une formation qualifiante permettant de diriger ces gros accueils de loisirs, sans dérogation.

Désormais, donc, le préfet peut accorder une dérogation de 3 ans sur engagement écrit de l'employeur de former son personnel de direction.
Cette dérogation peut ensuite être prolongée de 2 ans supplémentaires, à conditions de prouver que le directeur ou la directrice concernée est effectivement en cours de formation.

L'ancienne disposition devait permettre de répondre au manque d'encadrants qualifiés pour diriger ces gros centres, alors que la mise en place de la réforme des rythmes scolaires entrainait des besoins importants, pour assurer les TAP.
Le nouveau dispositif doit permettre de passer de nombreux recrutement à une réelle formation des directeurs en place, en offrant 5 ans pour valider un diplôme professionnel aux intéressés.

La professionnalisation du secteur (du moins au regard des diplômes des encadrants) avance donc toujours lentement et partiellement...

Réagissez à cet article sur le forum.

Flux d'actualité